mercredi 8 mars 2017

Journée internationale des droits des femmes

Je ne pensais pas écrire cet article-là, maintenant, mais en voyant certaines personnes parler sur les réseaux sociaux, je me suis dit que je me devais d’en parler ici.
Donc aujourd’hui, 8 mars 2017, c’est la Journée Internationale des droits des femmes.
Depuis la nuit des temps, les femmes se battent pour leurs droits, pour être égaux aux hommes, et faire reconnaitre que peu importe ce que l’on a entre les jambes, nous avons les mêmes droits.
Je ne vais pas vous parler en tant que femme qui se bat pour ses droits. Je vais surtout exprimer mon point de vue sur différentes choses que j’ai pu voir aujourd’hui sur la toile.
J’ai vu que, pour la plupart des femmes, les hommes n’ont pas à donner leurs avis. Et ça m’embête un peu… Le fait de dire « tu as un pénis, tu n’as pas à t’exprimer sur le combat des vagins » c’est boycotter leur point de vue sur certains aspects de ce combat, et au final, faire ce qu’ils nous font subir au quotidien. Je ne dis pas que ce point de vue n’est pas le bon : tout avis est bon à prendre, et tout le monde est légitime de penser ce qu’il veut sur le sujet. Je pense que, peu importe qui on est, on est tous légitime de combattre pour l’égalité des sexes.
 Il est vrai que de là où je suis, j’ai très rarement été confronté au harcèlement de rue. J’ai été élevée à la campagne, et vécu 4 ans en ville pour mes études, où là, par contre, j’ai pu être victime de réflexions sexistes, et de quelques situations peu agréables. Je n’ai pas subi l’horreur, mais déjà le fait d’être agressée sous prétexte que j’ai un vagin entre les jambes, ce n’est pas normal et ça doit changer.
Ce que je veux simplement dire ici, c’est qu’il y a une différence entre exprimer son avis et l’imposer. Ce n’est pas parce que les hommes ne sont pas concernés par le combat qu’ils ne peuvent pas nous aider, relayer et nous aider dans ce combat.
Bien sûr, je pars du principe où nous sommes des adultes responsables, et que ce sont des avis constructifs, avec de réels arguments fondés avec du béton armé. Pas des avis crétins, que certaines personnes se permettent de donner histoire de se sentir exister, sans forcément savoir de quoi ils parlent.
De plus, je soutiens toutes les personnes soutenant le combat des femmes, et je suis moi même pour l'égalité de tous. J'en ai juste un peu marre d'entendre des paroles extrêmes, disant que tous les hommes sont des oppresseurs, en oubliant que certaines femmes se battent contre l'égalité. 

A savoir : le 5éme plan de lutte contre les violences faites aux femmes est paru il y a peu (début mars il me semble) dont les trois objectifs sont : 

- Assurer l’accès aux droits et sécuriser les dispositifs qui ont fait leurs preuves pour améliorer le parcours des femmes victimes de violences (violences conjugales, sexuelles, psychologiques, etc.)
- Renforcer l’action publique là où les besoins sont les plus important
- Déraciner les violences la lutte contre le sexisme, qui banalise la culture des violences et du viol

Je tiens à dire que j’écris cet article a quelques heure d’un de mes concours. C’est donc je suppose un peu brouillon, et je m’en excuse. Si j’ai été maladroite ou que j’ai pu vexer, j’en suis fortement désolée.  Je reste ouverte à tous les débats, au contraire. Mais je vous demande de rester adultes, humains, et de vous comporter en tant que tels.

Bonne journée, 

Naë